Cimetière de relations perdues

Le silence entre mon père et moi est une tombe

Dans laquelle l’amour paternel aurait mis à mort

Homophobie, sexisme, perpétuelle peur de la différence

Conversation muette sur tous mes torts

Ceux qu’on me nie par espoir que le vent change

Que je cède aux pressions et tire ma révérence

Mon père est un homme bon

Mais il a élevé une femme d’ambition

Une femme d’arts et de lettres

Plutôt que de science et de silence

 

Une femme qui se tient droite et crie ce qu’elle pense

Je me bats pour l’égalité des sexes et des races

Pour l’environnement et la justice sociale

Pour tout ce en quoi il ne peut croire

Et qu’en moi il refuse de voir

Mon père est un homme bon

Et il se réjouit de la femme qu’il a élevée

Puisqu’il a creusé une cave entre nous

Et qu’il sait qu’au moment donné

Il peut saisir ses peurs à grandes brassées

Et les jeter entre nous comme des bûches

Soulevant de ses épaules

Le poids de lourds reproches

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s